Decostyle
Accueil » Salon » Guide pour éclairer son salon & choisir ses luminaires

Guide pour éclairer son salon & choisir ses luminaires

éclairage salon

La mise en place d’un éclairage convenable et des luminaires adéquats est loin d’être une option décorative facultative. C’est un élément prioritaire à choisir soigneusement. En effet, pour une pièce à fonctions multiples comme le salon, la tâche s’avère un peu délicate. Cet espace de vie sert à se détendre, recevoir des invités, regarder la télévision, lire, travailler et bien d’autres activités. Nous vous invitons à prêter un peu plus de temps et d’attention à son éclairage.

Pourquoi s’attarder sur l’éclairage et les luminaires salon ?

De prime abord, les gens peuvent croire qu’il suffit de placer un ou deux luminaires dans une pièce pour lui assurer un bon éclairage. Or, ils ont tout à fait tort. Quand on évoque l’éclairage, on parle d’un facteur déterminant de l’ambiance générale. Il sert à mettre en valeur certains éléments et à cacher d’autres défauts en créant des zones d’ombres. Ce qu’il faut également retenir, c’est que l’éclairage qui convient à une pièce, ne fera pas l’affaire dans une autre. Ceci est le fruit des disparités en termes de dimensions, activités, revêtements muraux …. L’enjeu ici est le confort. A moins que vous soyez prêt à parier sur votre confort, suivez les conseils des experts pour un éclairage salon réussi.

La première des choses c’est de vous familiariser avec le jargon dédié à décrire les types d’éclairages et les luminaires.

Types d’éclairage :

Eh oui ! Il existe une variété de types d’éclairage. On distingue des éclairages directs, indirects et mixtes selon le mécanisme de diffusion de la lumière. Encore faut-il faire la différence entre un éclairage général, fonctionnel, décoratif et ponctuel en fonction du rôle joué par chacun.

Eclairage direct :

Son fonctionnement est simple : la lumière arrive directement sur la surface à éclairer. Cela implique une absence du phénomène de réflexion. L’avantage dans ce cas, est que la déperdition de lumière est considérée très faible, c’est-à-dire que vous en profitez pleinement. Ceci dit, une faible consommation d’énergie est consentie. Sauf qu’un effet d’éblouissement peut surgir.

Eclairage indirect :

Ce mécanisme repose sur le phénomène de réflexion sur une surface claire qui peut être le plafond, un mur, ou le sol. Les surfaces sombres ont tendance à absorber la lumière qui sera donc moins visionnée. L’utilisation d’un éclairage indirect vise à créer une lumière atténuée et douce contrairement à l’effet d’éblouissement de l’éclairage direct. Cependant, une consommation importante d’énergie peut avoir lieu suite à la déperdition de lumière. En se servant de ce type d’éclairage, veillez faire attention à la finition du luminaire qui impacte considérablement la réflexion de la lumière. En outre, même la finition des murs influence l’effet créé. Par exemple, un revêtement mat a tendance à faire apparaître une lumière discrète et un mur laqué peut créer des reflets.  

Eclairage mixte :

Comme son nom l’indique, cet éclairage rassemble le direct et l’indirect. Concrètement, il divise le faisceau en deux parties. La première est diffusée sans intermédiaire alors que l’autre se réfléchit. Quelques types d’appliques et les lampadaires sous forme d’abat-jour donne lieu à cet éclairage.

Eclairage général :

Son objectif est d’éclairer une pièce dans sa globalité généralement par le biais de plafonnier, suspension ou lustre. La lumière projetée est homogène de façon à supprimer les contrastes et l’ombre. Le rôle d’avoir un tel éclairage est de voir et s’orienter, c’est pourquoi nous l’allumons en premier.

Si vous avez une grande pièce, éloignez la lumière des surfaces pour augmenter sa diffusion et atteindre un maximum d’éclairage.

Eclairage fonctionnel :

Celui-là est destiné à assurer le confort dans une activité précise telle que la lecture, le visionnage de la télévision, le travail … Généralement, pour cette fonction, on utilise des abats jour ou des lampadaires.

Eclairage d’ambiance – décoratif :

A visée purement esthétique, un éclairage décoratif dégage une ambiance particulière selon le type de luminaire et leurs dispositions. Il doit être en harmonie avec le style de la pièce : cosy, contemporain, vintage, classique… Ceci est mis en place via des appliques, bandeaux, lampadaires, lampes à poser (fixes ou baladeuses), spots et guirlandes lumineuses.

Pour un salon, il est conseillé de diversifier les sources de lumière afin de créer un éclairage sur mesure.

Eclairage ponctuel :

Peu utilisé, il a pour but d’éclairer une surface bien précise.

Types de luminaires :

Les magasins proposent une pléthore de styles et de finitions de luminaires. Les principaux types sont les suivants :

Suspension :

Suspendue au sol, elle a l’avantage de disperser la lumière de façon uniforme. Combler plusieurs types de suspensions aux styles cohérents est très tendance. Pour plus de sophistication, on trouve des suspensions baladeuses caractérisées par la présence d’une cage autour de l’ampoule.

suspension

Lustre :

Contrairement à la suspension, c’est un ensemble de sources lumineuses liées entre elles via plusieurs bras. Souvent orné de cristaux, ce luminaire dégage un effet luxueux très recherché.

Que ce soit pour les suspensions ou pour les lustres, le plafond doit être assez haut pour éviter de se cogner la tête avec.

lustre

Plafonnier :

Destiné à être utilisé dans de grandes pièces, ce luminaire est collé au plafond.  Des fois, il est associé à un ventilateur pour vous faire profiter à la fois de ventilation et de lumière.  

plafonnier

Appliques :

Leur mission principale est de mettre en relief les éléments décoratifs accrochés au mur surtout les tableaux grâce à un éclairage dirigé. Mais, attention à l’effet produit sur le mur !

applique vintage

Lampadaire :

Pour une touche plutôt raffinée, optez pour ces lampes à tige assez haute.  Il existe des modèles pivotants pour diriger le flux luminaire et servir de liseuses.

lampadaire

Lampes à poser :

Élément d’ornement par excellence, elles servent également à procurer confort à vos yeux lors d’un moment de lecture.

lampe à poser

Spots :

Qu’ils soient fixes ou orientables, les spots sont des luminaires inédits. Ils peuvent être encastrés au plafond ou au mur et lancent des faisceaux lumineux directionnel vers des surfaces précises.

spots

Finitions des luminaires :

Maintenant que vous avez une idée sur l’aspect disons technique de l’éclairage en général et des luminaires spécifiquement, il est temps de choisir la finition qui s’accorde le plus avec l’atmosphère de votre salon. Il y en a en fer forgé, bronze, laiton, verre, bois, cristal, cuivre …  Faites très attention au choix des matières parce qu’il impacte la diffusion de la lumière.

suspension traditionnelle marocaine

A faire :

Quelques astuces à respecter pour un éclairage parfait :

  • Privilégier une lumière chaude pour créer une ambiance chaleureuse (entre 2500 et 3500 kelvin) à l’exception du coin de lecture qui sollicite une lumière froide.

Chaude ou froide, c’est relatif à la couleur de la lumière. La première fait référence au rouge orangée. Et la deuxième se référence au bleuté. Le blanc, selon le ton, peut appartenir aux deux clans.

  • Créer un contraste lumineux en associant les deux températures de lumière.  
  • Opter pour une puissance d’éclairage équivalente à 300 lux dans une pièce de vie.

A éviter :

  • Utiliser uniquement des spots ou des appliques.
  • Sur- éclairer : un effet d’éblouissement fait mal aux yeux et à la tête.
  • Sous-éclairer : vous risquez de trébucher en bougeant.

Dans la plupart du temps, l’installation des principaux luminaires est définitive. Pour éviter les remords, ne prenez pas de décision à la hâte !

Ajouter un commentaire

Newsletter

Loading

Restons en contact

Réseaux sociaux